A-t-on vraiment besoin de la communication améliorée et alternative?

Est-ce que mon enfant a vraiment besoin de CAA, d’une façon alternative de communiquer ?

Mais mon enfant est encore jeune/dit déjà quelques mots… on veut lui laisser le temps de parler…

D’abord, l’usage de la CAA ne l’empêchera pas de parler. Beaucoup de parents, et malheureusement pas mal de professionnels aussi, ont peur que si on donne une autre solution de communication à l’enfant, cela freinera son acquisition du langage oral. Cependant, toutes les études réalisées sur le sujet nous montrent que, pas seulement la CAA n’aura aucune conséquence néfaste sur le langage oral, mais dans beaucoup de cas cela stimulera son envie de communiquer.

Personnellement, plus nous travaillons la CAA à la maison, plus notre fille communique, aussi bien par le langage oral qu’avec sa tablette ou son classeur de communication. La différence est flagrante, c’est comme si on ouvrait la porte à la communication.

Soyons logique, un enfant qui peut parler, parlera. Tout comme l’eau descend vers le point de plus bas, un enfant cherchera toujours la façon la plus simple de se faire comprendre.

Mais je comprends tout ce qu’il me dit…

Vraiment ? En êtes-vous sûr ? En disant que nos enfants n’ont pas d’autres idées à transmettre que ceux que nous voulons bien leur imaginer, ne sommes-nous pas en train de sous-estimer un peu leur potentiel ? Par exemple, ma fille est passionnée de t-shirts. C’est un de ses mots fétiches, un mot qu’elle dit dans plein de contextes différents, que ce soit pertinent ou pas (à mon sens). Elle dit un seul mot, mais ça veut dire plein de choses pour elle, et elle ne me fera jamais comprendre les nuances si on en reste aux mots qu’elle peut prononcer.

Et pour tout le reste du monde ? Nous espérons pour nos enfants le plus d’indépendance possible. Il faut qu’il soit compris par les autres aussi, parce que nous ne serons pas toujours à ses côtés pour faire l’interprète. Pour cela, il est important de trouver un système de communication que n’importe quel interlocuteur peut comprendre.

Mon enfant est trop limité pour le faire…

La CAA ne demande aucun prérequis en termes de capacité cognitive. Qui ne tente rien, n’aura rien.