Qu’est-ce que le PECS? Avis d’une maman…

Le PECS a constitué une étape importante dans la communication avec notre fille. Elle a commencé à faire des choix dans plein de contextes différents, pour manger, pour s’habiller, pour les jeux et les activités. PECS veut dire Picture Exchange Communication System, ou Système de Communication par Echange d’Images. Simplement, l’enfant nous donne une carte avec l’image d’un objet désiré, on lui donne l’objet. Un mot est un symbole qui représente une chose, ce qui n’est pas évident à appréhender pour beaucoup de nos enfants. Avec le PECS, ce mot devient un objet concret aussi, une carte que l’on peut tenir dans sa main, regarder, retourner et utiliser. La communication devient un processus plus concret, plus facile à appréhender pour l’enfant.

Voici une explication très simplifiée de la méthode PECS, qui ne se substitue pas, bien entendu, au fait de suivre une formation (voir ci-dessous). Il existe 6 étapes:

Phase 1: L’enfant apprend à échanger une image contre un objet désiré. Dans un premier temps, l’interlocuteur est en face de l’enfant, et une deuxième personne (l’aidant) reste derrière l’enfant pour le guider à saisir l’image et la donner à l’interlocuteur. L’interlocuteur retourne la carte pour la montrer à l’enfant, l’aidant guide l’enfant à pointer la carte, puis l’interlocuteur dit le mot et donne simultanément l’objet. Petit à petit, l’aidant diminue son aide jusqu’à ce que l’enfant puisse réaliser l’échange seul. Ça veut dire qu’il faut qu’il y ait deux adultes disponibles avec l’enfant pour réaliser l’échange.

Il est important de bien réfléchir aux objets les plus motivants, ou « renforçateurs », pour l’enfant. Cette étape est plus ou moins long selon l’enfant et le temps passé à faire des échanges. Dans notre cas, une amie formée en PECS est venue à la maison, et nous avons fait du PECS à longueur de journée pendant une semaine entière. Sachez aussi que pendant cette période, on ne dit jamais non! Il faut que le système marche, si l’enfant fait sa demande et qu’on lui refuse l’objet désiré, il risque de se démotiver. Une des premières cartes préférées de notre fille était le toboggan, sauf qu’il était à 500m de la maison… pas pratique les jours de pluie!

Phase 2: L’enfant apprend à le faire « à distance et avec interpellation ». C’est à dire qu’il faut qu’il insiste, même si on a le dos tourné, qu’on est occupé, qu’on est dans le salon etc.

Phase 3: La discrimination, d’abord entre l’image d’un objet désiré et d’un objet a priori non désiré, pour que l’enfant apprenne à bien regarder les cartes. Si on propose deux choses qu’il aime, comme ‘gâteau’ ou ‘bonbons’, on ne sait pas s’il fait vraiment un choix. On lui propose ‘gâteau’ ou ‘brocolis’ et son besoin de discriminer les pictogrammes devient nettement plus pressant. Il y a un protocole stricte à respecter pour la correction d’erreur.

Phase 4: On passe aux phrases. Une fois que l’enfant demande plein d’objets différents, on introduit une carte ‘je veux’, d’abord placé sur une bande phrase, et ensuite c’est l’enfant qui place la carte « je veux ». Voici une petite vidéo tournée quand ma fille avait 3 ans 8 mois. On utilisait les PECS depuis 9 mois environ.

Phase 5: On demande « Qu’est-ce que tu veux? »

Phase 6: On travaille les commentaires, comme « je vois… », « j’entends… », « c’est super! ».

Avantages

  • on peut commencer très simplement, avec une image d’un objet préféré de l’enfant
  • on rajoute du nouveau vocabulaire progressivement
  • facile à sélectionner quelques éléments à travailler, sans surcharger l’enfant
  • pas de pré-requis cognitif, l’enfant est entièrement guidé au début
  • peu coûteux à mettre en place, sans compter la formation

Inconvénients

  • Protocole assez stricte, qui nécessite deux aidants au départ
  • difficulté d’organisation, quand on a beaucoup de pictogrammes
  • c’est un peu long et fastidieux pour faire les cartes, et il en manque toujours
  • Pour nous, c’est devenu ingérable avec le nombre de pictogrammes et on a décidé d’acheter une tablette, avec l’appli Talk Tablet. Le travail réalisé n’était, j’espère!, pas perdu.

Pour plus d’informations sur le PECS et les formations: http://www.pecs-france.fr/WhatsPECS.php

Publicités

2 réflexions sur “Qu’est-ce que le PECS? Avis d’une maman…

  1. Pingback: La CAA chez nous. Allez, je commence… | Dis cot cot, ma cocotte

  2. Pingback: Je pecs, tu pecs, il pecs… | Les Aventures Trépidantes de l'Extraordinaire Charlie Spaghetti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s