Lettre ouverte aux parents d’enfants avec un retard de langage

Cher parent d’un enfant avec un retard de langage,

Nos enfants ont quelque chose en commun : c’est dur de se faire comprendre, non ? Peut-être qu’ils n’ont pas encore compris que la communication, c’est le pouvoir, qu’ils peuvent agir sur leur monde. Peut-être qu’ils agissent déjà beaucoup, qu’ils sont frustrés, en colère, que par faute de moyens adaptés, ce besoin d’être compris explose et fracasse. Peut-être que vous avez trouvé cette lettre en tapant ‘retard de langage’, que vous cherchez des réponses, des solutions. Que vous vous sentez un peu dépassé ?

Si vous avez un enfant qui a un petit retard, qui prononce mal une consonne ou deux, cette lettre n’est pas écrite pour vous.

On se pose la question, qu’est-ce que je peux faire ? De plus ? Comment aider ce bébé qui ne sourit pas, qui ne suit pas des yeux, ce petit enfant qui ne pointe pas (encore), qui ne sait pas dire oui ou non (encore), cet enfant qui reste silencieux devant les questions bienveillantes de la dame au supermarché ? J’ai des bulles et des flûtes, des jeux et des plumes, j’énonce tout clairement, je fais des grimaces devant le miroir, je fais des guilis et des câlins et mon enfant réagit peu (peut-être même pas du tout encore). Que font les autres parents pour que l’acquisition du langage soit si facile et si naturel chez leur enfant?

La vérité, c’est qu’il n’y a rien de plus que l’on peut faire, en tant que parent ordinaire. On fait déjà beaucoup, plus que ce qu’on imaginait. Et pourtant nos enfants ‘extra-ordinaires’ ont grand besoin de nous, de parents qui iront plus loin, qui se battront, qui chercheront d’autres solutions. Parce qu’ils existent des tas de systèmes de communication pour les enfants qui ne parlent pas encore, qui ne parleront peut-être jamais. Oui, c’est important de travailler le souffle et la prononciation, mais en attendant le langage oral, il faut déjà une autre solution de communication. Et c’est aux parents de le mettre en place. Ce n’est pas trop tôt. Le moment, c’est maintenant.

En France, il existe peu de soutien pour la CAA, c’est à dire la Communication Améliorée et Alternative. Beaucoup (la plupart?) de thérapeutes connaissent peu les avancés et les solutions possibles, ceux qui y sont sensibilisés manquent trop souvent de temps, de ressources, de budget pour mettre en place des systèmes adaptés. Mais nous, parents, nous pouvons le faire. Nous devons le faire.

Sur ce blog, je souhaite regrouper un maximum de ressources et d’informations pour aider nos enfants à mieux se faire comprendre. Ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent pas parler qu’ils n’auront pas de voix.

De la part de

la maman d’une fille qui a des choses à dire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s